Ô jardin d’Yves entretien aménagement

Conseils

Le buis, un arbuste attaqué par plusieurs ravageurs

24 Sep 2018

Le buis, arbuste apprécié pour son feuillage vert persistant et son aptitude à supporter les tailles, est attaqué par de nouveaux parasites et maladies qui le déciment. Il existe cependant des alternatives ! Voici des idées d'arbustes pour remplacer le buis.

 

Qu'est-ce qu'on aime chez le buis ?

 

Une végétation compacte, un feuillage persistant et bien vert tout au long de l'année et une possibilité de culture aussi bien au plein soleil qu'à l'ombre ont fait du buis un arbuste très apprécié au jardin. Facile à tailler, il est une des stars des haies et bordures et de l'art topiaire et se plaît à la fois en pleine terre et en potée. Cependant, le buis est depuis quelques années victime de parasites et de maladies qui rendent sa culture difficile.

 

La pyrale du buis

 

La pyrale du buis (Cydalima perspectalis), la chenille d'un papillon nocturne venu d'Asie, fait des ravages sur les buis depuis 2005. Elle est maintenant présente sur tout le territoire et décime rapidement le buis. La partie inférieure des feuilles sur les plants atteints est couverte de fils, de toiles et/ou de petits cocons. En y regardant de plus près, on aperçoit des chenilles vert clair strié de brun avec des verrues noires. Les feuilles se nécrosent et tombent ensuite annonçant la mort de l'arbuste.

 

Maladies cryptogamiques

 

Mais le buis est aussi victime de deux redoutables maladies cryptogamiques : Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi. Ces deux champignons occasionnent un dépérissement foliaire et des dégâts sur les rameaux. Ils se propagent à grande vitesse et contaminent l'environnement. Ils peuvent entraîner la mort de l'arbuste à plus ou moins long terme.

 

Des plantes pour remplacer le buis

 

Les plantes que nous vous présentons ici offrent une bonne alternative au buis. La plupart peuvent être taillées et gardent leur feuillage tout l'hiver. Elles présentent un port compact et ne sont pas sensibles aux maladies et aux parasites.


Fusain

 

Le fusain (Euonymus) est un arbuste idéal pour remplacer le buis. Il apprécie les mêmes conditions de culture, est très résistant et supporte les embruns, la pollution et le gel. Il tolère en outre la majorité des sols et des expositions. Il existe de nombreuses espèces et variétés de fusains au feuillage tantôt uni, tantôt panaché, marginé ou tacheté de crème, de jaune ou même de rose. Le fusain du Japon, Euonymus japonicus, et notamment la variété microphyllus albovariegatus aux petites feuilles marginées de blanc, seront parfaites pour se substituer au buis.

 

Chèvrefeuille

 

Le chèvrefeuille arbustif, Lonicera nitida, autrement nommé "Chèvrefeuille à feuilles de buis", est une espèce très utilisée par les paysagistes pour remplacer le buis. Son port compact et buissonnant, sa vigueur et son feuillage persistant toujours bien vert font partie de ses nombreux atouts. Il est aussi très résistant à la sécheresse et au gel. Il se taille facilement et se prête bien à la confection de haies basses ou moyennes. La variété 'Maigrün' peut aussi servir de couvre-sol sur un talus.

 

Houx

 

Le houx Ilex crenata ressemble beaucoup au buis avec ses petites feuilles vert lustré (et non piquantes ! Tous les houx ne sont pas piquants...). Il a lui aussi une croissance lente et supporte très bien le froid. Il pousse aussi bien au soleil qu'à l'ombre mais préfère les sols légèrement acides. Les variétés 'Convexa' et 'Maximo' sont idéales pour la taille en topiaires.
 

L'entretien d'un gazon

27 Mar 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un abri à hérisson pour l’hiver

09 Oct 2017

Le hérisson est un assistant-jardinier très utile et efficace. Il fait disparaître tous les insectes qui se nourrissent des légumes et plantes du jardin. Son salaire n’est pas très élevé : juste quelques gestes simples (pas de pesticides ni de granulés anti-limaces ou alors ceux qui ne sont pas toxiques pour les hérissons et les animaux domestiques).

 

Le hérisson passe l’hiver à dormir, soit presque cinq mois. N’ayant pas de poils épais pour le protéger du froid, et ne se nourrissant que d’insectes et de limaces absents pendant l’hiver, le hérisson hiberne.

 

Offrez-leurs un abri fixe !

 

Un abri est indispensable au hérisson au moment de l’hivernation de novembre à avril et pour la naissance des bébés en été. Il protège les hérissons de leurs prédateurs naturels, des tondeuses, débroussailleuses et tout autre outil de jardinage coupant.

 

Jouez à l’architecte avec la maison pour hérissons !

 

1. Récupérez des vieilles planches en bois. Découpez un rectangle de 40 cm sur 60 cm qui formera le sol de la cabane. Placez à chaque angle du sol quatre cales afin que le plancher du gîte ne repose pas directement sur le sol humide. Percez quelques trous à la perceuse afin de permettre l’évacuation de l’humidité.

 

2. Découpez maintenant des rectangles de 30 cm de haut qui vont servir de murs pour l'abri. L’entrée du gîte se fera sur un petit côté : percez un orifice d’environ 12 cm qui sera suffisant pour le passage de ce compagnon. Cette entrée se situera en décalé sur la droite ou la gauche.

 

3. Placez à l’intérieur, à environ 20 cm de l’entrée, une paroi verticale qui va créer un couloir dont l’accès vers la pièce de vie sera placé en décalé par rapport à l’entrée principale. Cette astuce permettra de limiter au maximum les courants d’air.

 

4. Découpez un petit orifice en haut du mur du fond afin de créer une aération du lieu.

 

5. Placez la litière : deux poignées de feuilles et d'herbe courte et sèche à l'intérieur de la maison pour aider le hérisson à commencer un nid.

 

6. Il ne vous reste plus qu’à poser le toit en prenant soin de placer sous celui-ci des petites cales pour le maintenir en position. Ne le collez pas pour que vous puissiez accéder facilement à la cabane pour son bon entretien.

 

La maison pour hérissons est prête !

 

Vous ne devez en aucun cas vernir, ni peindre l’intérieur de la cabane à hérissons au risque de les empoisonner. Lors de l'installation portez des gants pour vous protéger les mains, mais aussi pour ne pas laisser d'odeur humaine.

 

Il ne vous reste plus qu'à choisir un endroit tranquille, ombragé et à l’abri des vents dominants pour placez la cabane dans votre jardin.

 

Empilez feuilles mortes et herbes autour de l'abri, et sur son toit. Pour attirez le hérisson vers cet abri disposez autour ou à l’intérieur des croquettes pour chat et du lard haché.

 

Et laissez toujours à proximité un bol d'eau fraîche !

 

 

 

Le temps du verger : tailler et planter c'est maintenant !

30 Sep 2017

Un grand jardin permet de consacrer une place à un petit verger où seront plantés de nombreuses variétés d'arbres fruitiers (pommier, cerisier, poirier, prunier... ) qui contribueront à régaler toute la famille.

 

Pour des fruits savoureux toute l'année, à partir de novembre il faut penser à la taille de vos fruitiers.

 

  • Former : Taille de formation

  • Contenir : Rabattage et élagage

  • Fructification : Taille annuelle

 

Il existe plusieurs façons de réaliser un verger:

 

  • Plein vent : Forme gobelet et 1/2 tige

  • Palissée : Forme en U simple ou double, Palmette ou Cordon

 

Pour les petits jardins pas de panique, il est aussi possible de créer un espace dédié aux fruitiers !

 

Les formes palissées et les variétés naines sont parfaitement adaptées aux petits espaces. De plus, les vergers peuvent accueillir tous les petits fruitiers biens connus comme les framboisiers, cassis, grosseillers rouges et à maquereaux... mais aussi de nombreuses variétés à découvrir pour tous les goûts comme les baies de goji, baies de mai, amélanchiers et tant d'autres.

 

J'espère avoir suffisamment suscité votre curiosité !

 

1 / 1

Please reload

© 2015 ojardindyves.com